Petit texte 4 – Les droits de femmes

Pendant que je lisais le chapitre Société dans le texte, il y a plusieurs trucs que j’ai trouvé très intéressants. En général, il semble que les Américains aient l’impression que les Français sont très progressistes, mais en fait cette idée n’a pas toujours été le cas (avant la fin de la Seconde Guerre mondiale). Par exemple, les droits des Françaises ont développé bien tard qu’aux Etats-Unis. Les Françaises ont gagné le droit de voter en 1944 (vingt-quatre ans après les Américaines). Le droit à la contraception est gagné en 1967 (il a été interdit depuis 1920), bien que la publicité reste interdite jusqu’à 1974 quand le remboursement de la contraception par l’assurance-maladie est autorisé. En même temps, la contraception a été mise à la disposition anonyme et gratuite des mineures et des non assurées sociales dans les centres de planification. En 1975, l’interruption volontaire de grossesse (IVG) a été légalisée. Avant ça, l’avortement était interdit depuis 1920 (la même année de l’interdiction de contraception). La suppression des droits des femmes a continué en 1942 quand l’interdiction d’avortement a été renforcée par une loi qui a fait l’avortement un crime d’Etat puni de mort. En 1943 une femme (une « avorteuse » comme on les appelait) est exécutée. [Sujet du film de Cl. Chabrol, Affaire de femmes.] La légalisation d’IVG a été suivi de l’autorisation de remboursement par l’assurance-maladie en 1982. Quoique la contraception eût été légale depuis 1967, la publicité sur elle n’est pas autorisée avant 1991 et uniquement sous certaines conditions.

Le texte a parlé du problème d’égalité des femmes en travail. Le harcèlement sexuel dans les relations de travail a été sanctionné par loi en 1992.

Petit texte 3 РLa tol̩rance

Je traversais le campus cette après-midi quand j’entendais un homme qui hurlait sur les gens qui passaient. Il leur a hurlé ses croyances religieuses. Comme la foule commençait à se rassembler, j’ai entendu les gens se parler entre eux de l’homme et ce qu’il a fait. Une de mes amies et moi, nous revenions de la poste, et l’homme l’a regardée et a fait une remarque sur les femmes qui s’habillent comme les hommes (autrement dit les femmes qui s’habillent en pantalon). Elle m’a regardé et nous avons ri. Après ça, j’ai commencé à penser et encore une fois, je me suis rappelé le monde intolérant dans lequel nous vivons.

Je me demande pourquoi il semble que les gens soient intolérants les uns des autres. Les Etats-Unis ont été établis par les personnes qui ont eu des difficultés à s’échapper de la persécution. En plus, beaucoup de religions utilisent l’idée de l’intolérance comme un exemple pour ses disciples. C’est la raison que je pense qu’il est étrange de trouver que les religieux rabaissent les autres qui ne sont pas les mêmes qu’eux. Dans ce monde d’une société mondiale émergée, nous sommes exposés à d’autres cultures. Cette découverte nous aiderait à grandir ensemble pour devenir plus compréhensifs et éclairés.

Pourtant, beaucoup de personnes décident de se séparent de celles qui sont différentes. Je pense que nous devrions embrasser nos différences. Nous devrions accepter nos différences culturelles et tenter d’apprendre des autres Weltanschauungs. Nous devrions comprendre que tout le monde a sa propre perspective. C’est bien pourtant que nous nous discutions nos croyances et nos avis, mais en même temps, nous ne devrions pas rejeter le droit de l’autre de croire ce qu’il veut. Avec de la tolérance et de la candeur, nous pouvons bâtir un monde dans lequel nous serons tous fiers de vivre.

Petit texte 2 РLe S̩nat fran̤ais

Après la discussion du monde politique français, j’ai décidé de rechercher plus d’information du Sénat. J’étais étonné d’apprendre que les sénateurs ne sont pas élus par suffrage universel direct comme le président (après le référendum sur l’élection au suffrage universel du présent de la République en octobre 1962) et les députés, mais par suffrage universel indirect. Comme le président aux Etats-Unis, un groupe de grands électeurs élit les sénateurs. Il y a une différence très importante entre les deux systèmes d’élection indirecte. Les grands électeurs français sont élus par suffrage universel direct. Ils sont des parlementaires, conseillers généraux et représentants des conseils municipaux. Le président du Sénat est élu par les sénateurs. Il est confié (par le Constitution) la charge d’assurer l’intérim de la présidence de la République dans le cas d’une vacance temporaire ou définitive.

En septembre 2004, une loi a été promulgué qui a changé la composition, la durée du mandat, et l’âge d’éligibilité du Sénat. La durée du mandat est progressivement réduite à 6 ans. L’âge d’éligibilité avait été réduit de 35 à 30 ans. Le nombre de sénateurs augmenta progressivement jusqu’à 346 en 2011. , la répartition des sièges de sénateurs par département est aussi modifiée pour refléter la population française. En 2011, la répartition sera :

  • 326 élus dans les départements de métropole et d’outre-mer (une augmentation de 13)
  • 2 – Polynésie française (une augmentation de 1)
  • 2 – Nouvelle-Calédonie (une augmentation de 1)
  • 2 – Mayotte
  • 1 – Saint-Pierre-et-Miquelon
  • 1 – Wallis-et-Futana12 qui représenteront les Français établis hors de France.

Petit texte 1 – Une soirée à la Fête de l’Humanité

Ma première visite en France était une expérience que je n’oublierai jamais. C’était en septembre 2003. J’y suis allé pour deux raisions principales : pour rendre visite à Seb et pour assister à un concert de Zazie (ma chanteuse française favorite). Elle a joué à la Fête de l’Humanité (elle était une de beaucoup d’artistes qui ont joué). Chaque année, l’Humanité (l’ancien journal du Parti Communiste Français) organise une fête de trois jours. Il y a une série de concerts avec plusieurs artistes qui jouent l’un après l’autre. Quand on est arrivé à la fête, il me semblait comme une foire aux Etats-Unis. Il y avait beaucoup de tentes, musiques, et gens. Il y avait des vendeurs qui vendaient de la nourriture et des boissons. La plus grande différence était la présence politique. Pour la plupart, les tentes étaient drapées de messages communistes comme « Rejoindre le parti communiste » et « Bush is not in Cuba ». Certains d’entre eux ont vendu des boissons ou nourritures de leur région, et ils ont parlé de leurs politiques avec les passants. J’ai trouvé que c’était très amusé à leur dire que j’étais américain (on peut imaginer les vues étonnantes que j’ai reçues).

Juste après que le concert a eu commencé, Jean Louis Aubert a joué une de ses chansons que j’aime (New York avec Toi). Donc, on a commencé à faire sa place entre la mer des personnes parce que Zazie était le prochain. Après que Aubert a eu fini et est parti de la scène, on a trouvé une place près de la scène (peut-être à moins de 30-40 m). Le concert de Zazie a commencé après vingt minutes de propagande communiste (je suppose, parce que je n’ai pas compris ce qu’il a dit).

Weekly “petit texte” posts

This semester I’m taking a class called Comtemorary France.  One of the requirements for this course is to write a short paper (250 words) each week dealing with the subjects discussed in the previous or next week.  I will be posting the revised versions of these texts here.  I doubt that I will be translating these articles into English as they will not be particularly interesting to most guests.  However, please read them and feel free to offer commentary, share your ideas, or correct my probably horrible spelling and grammar (learning French is difficult, but I’m trying. 😉 ).

Welcome to JoeKerby.net!

Welcome to my site. This site is a quite old version. Most of the information here is out of date, with the exception of my pictures which I try to update as I take new ones.
I have begun work on the next great version of this site. And yes, it will actually be of interest this time. Here are some of the things that I’m planning to include all kinds of great things.
I know what you are thinking…..Wow, when can I see all this great content. Well, probably sometime in late winter or early spring.

Assorted ramblings and expressions of sentiment.